IFTS - Institut de formation en travail social

S'il n'y a que la théorie, c'est du blabla,
s'il n'y a que de la
pratique, c'est de l'activisme.
Paolo FREIRE

La protection de l'enfance en Finlande : processus de décision, familles d'accueil

Deuxième journée à la découverte de la protection de l'enfance en Finlande.

Au programme du jour, deux rencontres :

  • Le responsable de la protection de l'enfance, de la municipalité d'Helsinki, qui nous présente le processus décision dans la protection de l'enfance (rôle de la municipalité et de ses agents)
  • Une psychologue de la municipalité d'Helsinki, service protection de l'enfance, sur le sujet des familles d'accueil

Processus de décisions dans la protection de l'enfance en Finlande

Un système d'alerte réactif, avec des délais raccourcis : à la moindre inquiétude une alerte peut être lancée par un n'importe qui (voisin, proche, école,...)
Dans ce cas un rdv avec la famille est systématiquement donné dans les 7 jours suivants. Si la première rencontre donne suite à une enquête, celle-ci doit être réalisée dans les 3 mois.

La priorité est donnée à l'accompagnement en milieu ouvert. C'est seulement lorsque toutes les solutions en mileu ouvert ont été épuisées, sans amélioration, que l'enfant est retiré de la famille.
Dans ce cas le travailleur social a autorité pour prendre cette décision et les parents perdent leur autorité parentales s'ils refusent la décision (dans ce cas, il y a placement judiciaire)

Le placement de l'enfant en famille d'accueil en Finlande

Le placement a lieu si possible dans la famille élargie. Si ça n'est pas possible, le placement se fait en famille d'accueil.

Le privilège accordé au placement en famille relève à la fois d'un choix dans l'intérêt de l'enfant, mais aussi de préoccupations économiques (coût accueil institutionnel vs. accueil en famille)

L'intérêt de l'enfance prime avant tout. A partir de 12 ans l'enfant est entendu légalement dans son choix : il peut par exemple choisir de ne pas retourner dans sa famille biologique, indépendamment de l'avis et de la situation des parents biologiques.

Un éducateur intervient dans la famille d'accueil durant toute la durée du placement. Le travailleur social en charge de l'enfant le rencontre 2 fois par an.

Les familles d'accueil bénéficient d'une formation, en 9 regroupements de 3 heures. Une supervision individuelle est ensuite proposée. Moins professionalisées que les assistants familiaux en France, les familles d'accueil ne semblent pas maintenir la même distance à l'enfant accueilli : on parle facilement de parentalité dans ces relations, les termes "papa" et "maman" ne sont pas systématiquement rejetés pour la famille d'accueil.

Les parents biologiques restent néanmoins en lien avec leur enfant, selon des modalités définies par le travailleur social. Si tout se passe bien famille d'accueil et parents biologiques peuvent également être en lien direct.

A la majorité

Un enfant pris en charge dans un dispositif de placement pourra bénéficier de plein droit, à sa majorité et jusqu'à 21 ans, de dispositifs spécifiques en milieu ouvert.

Le statut du travailleur social en Finlande

Disposant d'une formation de niveau 2 (master), le travailleur social finlandais a des responsabilités étendues (décision de placement par exemple) Le travail social est très reconnu en Finlande, plus particulièrement encore dans le domaine de la protection de l'enfance.

finlande

Vous êtes ici : Accueil International Le blog de l'international La protection de l'enfance en Finlande : processus de décision, familles d'accueil

En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.